Si Voltaire avait pu assister à l’engouement soudain de ces derniers jours pour ses œuvres, il se serait sans doute félicité de ce regain d’intérêt. Mais peut-être se serait-il interrogé sur l’ampleur du malentendu sous-jacent…