éditions Agone

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 11 décembre 2013

Au ralenti

Je regardais récemment un documentaire filmé montrant des tests de résistance auxquels étaient soumis des véhicules qu’on faisait entrer en collision avec un obstacle, à une allure plus ou moins vive. On y voyait des images enregistrées par des caméras à grande vitesse capables de reproduire à l’extrême ralenti le mouvement d’un mobile très rapide, en lui donnant cette apparence un peu irréelle que prennent les objets dans les séquences tournées par ce procédé-là, comme s’ils flottaient en suspension dans un espace sans pesanteur.

Lire la suite...

lundi 8 juillet 2013

Si la vraie droite nous était contée

Il est un point cardinal sur lequel s’accordent encore même ceux qui s’insurgent contre la politique « de droite » que mène François Hollande : il fallait d’abord que Sarko « dégage » pour rendre possible une politique « de gauche ». Tel est en effet l’incontournable argument de la démocratie représentative, qui clôt toute discussion : votez contre, et on verra après.

Lire la suite...

mercredi 24 avril 2013

Un « président normal » pour une France normalisée

L’an 2011 avait été celui du « Printemps arabe », du mouvement des Indignés en Espagne et d'Occupy Wall Street au État-Unis. Tandis que peuple grec exprimait sur la place Syntagma à Athènes son rejet des diktats imposés par la « troïka » capitaliste, des foules de gens en colère manifestaient pour en finir avec une dictature policière et la corruption des dirigeants, sinon pour protester contre les politiques d’austérité inspirées par banquiers et menées par les partis politiques à leur solde, ou encore pour fustiger globalement « la Finance » dont les agissements spéculatifs venaient de jeter à la rue des milliers d’habitants.

Lire la suite...

mardi 10 juillet 2012

Tenir le cap

Entretien sur l'édition « engagée »

Au milieu du silence verbeux de la campagne électorale des présidentielles, Le Matricule des anges interrogeait trois éditeurs ayant choisi « de publier des textes qui questionnent frontalement l'ordre du monde. Éditeurs "engagés" donc, au nom d'une certaine idée de la fonction du livre, de sa capacité à jouer un rôle moteur dans la transformation sociale qu'ils appellent de leurs vœux ».

Lire la suite...

mercredi 23 mai 2012

Grosses ficelles d’hier et lobbying d’aujourd’hui

Les manières brutales des « relations publiques », fusion de la presse et de la publicité réalisée dans les premières années du XXe siècle, seraient aujourd'hui dépassées. Ce domaine se serait même « démocratisé »…

Lire la suite...

vendredi 18 mai 2012

Ecrire à Jean-Marc Rouillan

Depuis le 18 mai 2012, Jean-Marc Rouillan « bénéficie du régime de liberté conditionnelle ».

Lire la suite...

lundi 7 mai 2012

Statistique et fabrique d’un discours d’État : les chômeurs « fraudeurs »

Le 8 mars 2012, Nicolas Sarkozy, président de la République et candidat déclaré à sa succession, est interviewé, lors d’une émission matinale très populaire, par Jean-Jacques Bourdin sur la radio RMC. Il n’y cesse, comme dans la plupart de ses apparitions médiatiques, de mobiliser des statistiques dites « officielles ».

Lire la suite...

lundi 16 avril 2012

Mettre le pouvoir à l’abri de la démocratie

Industrie des relations publiques, médias et lobbying

Depuis leur naissance, voilà un siècle, l’industrie des relations publiques est indissociable de l'évolution des démocraties occidentales. Issue d’une association entre la presse de masse, le grand patronat et le gouvernement, cette pratique tient pour une part de la dissimulation plus ou moins grossière de pratiques aussi immorales qu’illégales. Et pour une autre du prêt-à-porter : emballer de soie aux couleurs de saison des croyances auxquelles personne ne croit mais qui accompagnent l’ordre établi par les forces sociales dominantes.

Lire la suite...

lundi 26 mars 2012

Au nom des ouvriers

Quelle représentation politique des classes populaires ?

On pourrait se réjouir du retour, le temps d’une campagne électorale, des ouvriers sur le devant de la scène médiatique. Mais, en réalité, les ouvriers sont parlés : eux, ils ne parlent guère. La scène politique s’est rétractée autour des classes dominantes. Et les conditions du jeu politique font que les classes populaires sont en quelques sortes dépossédées des moyens de représenter et défendre leurs intérêts sociaux.

Lire la suite...

vendredi 2 mars 2012

« Pour des assises de l’édition pauvre, où nous resterions debout ! » (Sur l’air de La Marseillaise)

Une réponse par Michel Valensi, des éditions de L’Éclat (Paris), à la « double question de la “liberté d’éditer” et de l’indépendance de l’édition dans l’univers impitoyable qui est le nôtre » – en introduction aux Troisièmes Rencontres de l’édition indépendante (Marseille).

Lire la suite...

- page 1 de 9