éditions Agone

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 10 décembre 2018

Violences policières. Un conseil de Clemenceau à Emmanuel Macron

Monsieur le Président, je vous fais une lettre que vous lirez peut-être, si vous avez le temps.

Lire la suite...

Les « gilets jaunes », l’économie morale et le pouvoir

Difficile de ne pas être saisi par le mouvement en cours. Tout y est déconcertant. Ses acteurs et actrices, ses modes d’action, ses revendications. Certaines de nos croyances les mieux établies sont mises en cause, notamment celles qui tiennent aux conditions de possibilité et de félicité des mouvements sociaux. D’où sinon la nécessité, du moins l’envie, de mettre à plat quelques réflexions issues de la libre comparaison entre ce que l’on peut voir du mouvement et des connaissances portant sur de tout autres sujets. Espérons que l’éclairage indirect que donne la confrontation à d’autres terrains pourra dire quelque chose de différent sur ce qui a lieu.

Lire la suite...

dimanche 9 décembre 2018

La Résistance

La Résistance est un phénomène complexe tant par les formes diverses qu’il a prises selon les moments et les lieux que par les motivations qui ont finalement conduit, au-delà des individus, de larges pans de la société française à s’engager contre l’occupant, contre Vichy, contre le nazisme (et le fascisme en général), pour la libération du pays et le retour à la République.

Lire la suite...

samedi 8 décembre 2018

Vertigo

Quand les premiers romans « gothiques » parurent en Grande-Bretagne à la fin du XVIIIe siècle, ils firent voluptueusement frémir ; ils racontaient des histoires particulièrement déraisonnables, toutes en châteaux moyenâgeux, en spectres insistants, en coïncidences torpillantes. Pas le moindre effort pour avoir l’air un tant soit peu réalistes et crédibles. De la dinguerie échevelée, et des émotions fortes. Jusqu’à trouver apothéose et fin par accomplissement réel du genre avec, plus tardivement, le terrible Moine (1796) de Matthew Gregory Lewis, et le splendide Melmoth (1820) de Charles Robert Maturin.

Lire la suite...

jeudi 6 décembre 2018

« Gilets jaunes » : pour une marche de toutes les fiertés le 8 décembre

Le très beau film de Matthew Warchus (scénario de Stephen Beresford) intitulé Pride, tiré d’une histoire vraie, raconte l’engagement d’un groupe d’activistes gay et lesbien, à Londres. Ils décident de réunir des fonds pour aider les familles touchées par la grève que les mineurs ont lancée (en 1984-1985) pour s’opposer à la politique ultra-libérale de Margaret Thatcher qui les condamnait à mort. Le Syndicat national des mineurs ayant fait part de ses réticences face à ce soutien inattendu (par crainte d’être ouvertement associé à un groupe gay), les militants londoniens choisissent d’apporter leurs dons directement aux familles ouvrières vivant dans un village minier du Pays de Galles.

Lire la suite...

dimanche 2 décembre 2018

Le plateau des Glières

En Haute-Savoie, le plateau des Glières a été le cadre de l’une des « batailles » les plus emblématiques de la Résistance, entre février et mars 1944. Il est devenu, dès l’époque, un des hauts lieux de son légendaire. Il le reste.

Lire la suite...

samedi 1 décembre 2018

Qu'est-ce qui fait tik-tok ?

Ray Bradbury devait venir [au printemps 1986] en France pour la promotion de son dernier roman, La solitude est un cercueil de verre, il ne viendra pas, c’est la faute à Kadhafi…

Lire la suite...

vendredi 30 novembre 2018

La violence

Depuis quelque temps le thème de « la violence », faufilant les commentaires médiatiques de l’actualité, tend à se faire plus prégnant et plus angoissé. Signe des temps ? Assurément…

Lire la suite...

dimanche 25 novembre 2018

Jean Moulin

Les 18 et 19 décembre 1964, les cendres de Jean Moulin sont transférées au Panthéon. Cette cérémonie marque l’intronisation officielle, par la République, de Jean Moulin comme incarnation du combat de la Résistance…

Lire la suite...

samedi 24 novembre 2018

Les règles du jeu

En 1935, Léo Malet écrivait Brouillard au pont de Tolbiac. Une histoire tordue, un détective privé nommé Nestor Burma, des dérives, comme on disait dans les années 1970, à travers le XIIIe arrondissement, une belle gitane, amour et aventures, il y a tous les ingrédients nécessaires au roman policier, au bouquin de quatre sous. Seulement, il faut toujours se méfier de la littérature populaire, elle l’est parfois vraiment.

Lire la suite...

- page 1 de 27