Quelle édifiante et parfaite incarnation du monde capitaliste que ce Didier Lombard, polytechnicien, ingénieur des télécommunications, docteur en économie et ex-PDG d’ex-France Telecom qui, en 2009 avait été chargé de supprimer 22 000 postes de son entreprise fraîchement privatisée en se flattant de les faire passer « par la porte ou par la fenêtre »…