éditions Agone

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Chronique d'Alain Accardo

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 16 septembre 2019

Pour une critique raisonnée du progrès humain (II)

En dépit des apparences, nous en sommes toujours au même point. Ou plus exactement, la France et le reste du monde ont seulement changé de propriétaires. Les vrais propriétaires de la planète sont aujourd’hui les bourgeoisies de l’industrie, du commerce et de la banque.

Lire la suite...

lundi 9 septembre 2019

Pour une critique raisonnée du progrès humain (I)

L'aggravation des dégâts causés à la planète depuis deux siècles par le développement industriel a eu, entre autres effets, celui d’exacerber l’opposition entre partisans et détracteurs du « progrès »…

Lire la suite...

vendredi 30 août 2019

Babbitt, ou Les néobarbares

L’anthropologie sociale nous a accoutumés à considérer que le monde humain est un monde civilisé, mais sans préjuger le niveau de civilisation atteint. En s’inspirant de Norbert Elias, on pourrait dire que la civilisation est le processus, individuel et collectif, par lequel les animaux humains s’extirpent de l’animalité pour se rendre de plus en plus humains à mesure qu’ils apprennent à domestiquer la nature environnante et conjointement à gouverner leur propre nature, en s’inventant des normes, des valeurs, des idéaux.

Lire la suite...

mercredi 10 juillet 2019

Les paumés

Si l’on en croit les gazettes, Nicolas Hulot aurait déclaré en mai dernier : « Pour dire les choses le plus sincèrement possible, on est tous un peu paumés. » Forte et lumineuse pensée que voilà, mais dont la justesse et la généralité ne sauraient aller sans questionnement…

Lire la suite...

vendredi 14 juin 2019

On n’y peut rien !

Quelle édifiante et parfaite incarnation du monde capitaliste que ce Didier Lombard, polytechnicien, ingénieur des télécommunications, docteur en économie et ex-PDG d’ex-France Telecom qui, en 2009 avait été chargé de supprimer 22 000 postes de son entreprise fraîchement privatisée en se flattant de les faire passer « par la porte ou par la fenêtre »…

Lire la suite...

vendredi 10 mai 2019

Il n'est pire sourd…

Je parcourais dernièrement un de ces alléchantes annonces dont les éditeurs truffent nos messageries pour émoustiller nos envies de lecture.

Lire la suite...

lundi 15 avril 2019

Vae victis ! (Malheur aux vaincus)

« Cher ami, m’a écrit Bergeret, j’espère que vous ne serez pas choqué d’entendre le laïque impénitent que je suis dire que, dans le brouhaha des déclarations récemment publiées, celle qui m’a paru avoir la plus grande résonance politique a été faite par un ecclésiastique français, Mgr Pontier, président de la Conférence des évêques de France…

Lire la suite...

jeudi 7 mars 2019

La cruche brisée

Comme mon ami Bergeret ne cessait de grommeler dans sa barbe, je lui ai demandé la raison de son irritation. « Comment voulez-vous garder votre calme quand vous entendez débiter de telles âneries à longueur d’émission ? », m’a-t-il répondu en désignant son ordinateur sur l’écran duquel on voyait l’intérieur d’un studio d’information. Des journalistes et leurs invités y étaient en train de « décrypter » l’actualité ou plutôt de l’accommoder à leur façon.

Lire la suite...

mardi 19 février 2019

Le cirque médiatique

C'est une interrogation difficile que celle du bien-fondé de la participation des porte-parole de la gauche critique et radicale à ce qu'il est convenu d’appeler le « cirque médiatique »… Qui se repose à chaque période électorale, mais aussi chaque fois qu’est convoquée une parole dissidente.

Lire la suite...

mardi 29 janvier 2019

Rond-point et point à la ligne

Il n’aura fallu qu’un demi-siècle pour édifier les Français sur la vérité de l’« alternance républicaine » et sur son inaptitude à faire passer dans les faits la devise de la République. Inévitablement une nouvelle option devait à la longue se faire jour : « Ni droite, ni gauche. ». Ce fut Macron, et ses néo-rodomontades érigées en doctrine.

Lire la suite...

- page 1 de 15