En autres indices peu rassurants sur l’évolution de la Lybie, la nomination d’un mercenaire français, ancien membre de la garde personnelle de Jean-Marie Le Pen à la tête de la sécurité pour l’Union européenne donne une indication sur la manière dont seront menées les affaires : françafricaines.