Limiter le droit de moquer, comme l'exigent les nouveaux censeurs, c'est renoncer à l'universalisme au profit du relativisme.