II importe peu d'aimer ou non les romans de Robert Walser. C’est d’ailleurs, de façon générale, en littérature, une question frivole. Ce qui compte, c’est faire l’expérience par les mots d’une représentation, d’une organisation singulière du monde.