éditions Agone

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 23 octobre 2019

Croyances et vices du savoir (II)

— Après cette digression littéraire, revenons à votre livre sur LesVices du savoir. La notion de croyance semble être à cheval à la fois sur l’épistémologie (la recherche de la vérité) et sur l’éthique (la recherche du bien). La thèse que vous défendez au début de ce livre consiste à dire qu’il y a à la fois disjonction et corrélation entre le niveau épistémologique et le niveau éthique des croyances. Pourriez-vous préciser en quelques mots ce point ?

Lire la suite...

vendredi 11 octobre 2019

Actualités du scepticisme (IV) Au cœur des controverses religieuses (1) : l’argumentation protestante

Au cœur de l’opposition entre catholiques et protestants, la redécouverte du scepticisme antique prend une place centrale pour l'établissement du critère de la vérité religieuse. Au vu de la pluralité des prétendants, qu’est-ce qui permet en effet au fidèle de choisir entre les Églises ?

Lire la suite...

jeudi 23 mai 2019

S'il y a une éthique intellectuelle

Pour Pascal Engel, l’éthique intellectuelle n’est ni réductible à l’éthique tout court, ni une simple branche de l’épistémologie : elle définit les normes qui fondent objectivement la correction des croyances. Dans son livre sur Les Vices du savoir, il montre que l’indifférence à l'égard de ces normes – que partagent, à l’échelle planétaire, tant de nos politiques, journalistes et universitaires contemporains – représente la forme la plus aboutie du vice intellectuel. Ce comportement n'est pas qu'un problème d’épistémologie ou de morale : il sape, dans la cité, la possibilité d’une démocratie véritable.

Lire la suite...

mercredi 8 mai 2019

Signification et vérité

Est-ce que la fausseté, la dissimulation, le mensonge, la contre-information, sont moins des obstacles à la démocratie que la production de sens ? La démocratie se préserve-t-elle mieux si elle promeut notre besoin de sens que si elle promeut notre besoin de vérité ? Le second doit-il s’effacer si nous voulons faire advenir, ou simplement maintenir quelques restes, de la première ?

Lire la suite...

mardi 5 mars 2019

La seule arme qui reste est encore la vérité

Quels que soient notre niveau d'études et notre degré d'intelligence, nous sommes tous confrontés au problème de la détection des fake news, et ce pour plusieurs raisons, aussi bien relatives à la nature humaine qu'à nos valeurs et aux conditions sociales de la transmission de l'information.

Lire la suite...