Il y a des auteurs parfaitement célèbres et respectés, et que cette célébrité assassine aussi sûrement que l'obscurité. Quand on dit, ou presque, que le monde de Kafka est effectivement, miracle, kafkaïen, ce n'est pas qu'idiot, c'est stérilisant. Parce que Kafka ne sera plus lu que selon une symbolique laborieuse : on a décidé de lui « faire dire » quelque chose là où, simplement, il dit tout court. Tchekhov souffre également de ces résumés meurtriers…