éditions Agone

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Syndicalisme

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 29 avril 2019

Immigrés et prolétaires. Longwy, terre de luttes (II)

À la fin des années 1970, la grande grève des sidérurgistes lorrains montre à la fois la puissance et les faiblesses profondes du mouvement ouvrier. Elle arrive au terme d'un cycle industriel séculaire dont le conflit fondateur de 1905 avait marqué une étape essentielle. Par certains côtés, les autochtones de 1980, bien souvent descendants d'immigrés, se retrouvent dans la même situation que les autochtones du début du siècle qui défendaient leur mode de vie. Comme l'écrit Gérard Noiriel, « la boucle est bouclée ».

Lire la suite...

lundi 22 avril 2019

Immigrés et prolétaires. Longwy, terre de luttes (I)

Le grand conflit social de 1905 marque une rupture dans l'histoire industrielle et sociale de la Lorraine sidérirgique. Face aux patrons qui veulent imposer un contrôle total sur le travail au quotidien, les ouvriers divisés défendent leurs traditions d'autonomie. Leur défaite ouvre l'ère de la grande usine et de l'immigration de masse. Elle représente le moment fondateur d'une longue confrontation qui débouchera, après 1945, sur la formation d'un bastion ouvrier sûr de sa force et ses positions. Avant qu'un autre violent conflit vienne marquer sa chute au tournant des années 1970 et 1980.

Lire la suite...

jeudi 18 avril 2019

En mémoire de la « République populaire de Longwy »

On commémore en ce moment dans le bassin de Longwy, le quarantième anniversaire du puissant mouvement social qui a transformé pendant plusieurs mois cette région en une « République populaire de Longwy » comme le signalait Le Monde du 23 mars 1979. Jeune enseignant dans un collège de cette ville, j’ai moi-même participé à cette lutte collective. À l’heure où les médias dominants ne cessent de dénoncer la « violence » des gilets jaunes, je voudrais rappeler ce qu’était la lutte des classes quand le mouvement ouvrier n’avait pas encore été démantelé par le capitalisme financier mondialisé.

Lire la suite...

jeudi 17 janvier 2019

Les réformes se suivent et leurs traitements médiatiques se ressemblent

C’est une tradition. Peu importent les effets attendus de la réforme (tant que celle-ci est libérale), les raisons avancées (forcément rétrogrades) par ceux qui la contestent, seules comptent les conséquences des mobilisations sociales qu’elle génère et la méthode employée par le gouvernement pour la faire avaler aux syndicats (grâce au « dialogue social ») et à l’opinion : c’est la fameuse « pédagogie »...

Lire la suite...

dimanche 8 avril 2018

Refus de célébration

— Eh bien, ai-je dit à mon vieux collègue Bergeret, les cheminots sont en train de nous faire une bien belle grève, vous devez être content, non, vous qui déploriez la léthargie sociale… On dirait que le pays est en train de se réveiller et de se mobiliser un peu partout. Une espérance nouvelle semble se lever… On croirait assister à une réédition de Mai 68.

Lire la suite...

jeudi 22 décembre 2011

Ode à Chérèque

Après Air France, la SNCF, La Poste, l’Éducation nationale, le secteur hospitalier, la réforme des retraites, bref, tous les champs de bataille où le mouvement syndical n’a cessé d’aller d’Azincourt en Pavie et de Pavie en Waterlooo, le Medef a diffusé parmi ses adhérents et alliés l’ordre du jour suivant :

Lire la suite...

lundi 14 mars 2011

« Je suis toujours resté à l’usine »

Entretien avec Christian Corouge

Ouvrier chez Peugeot-Sochaux depuis 1969, Christian Corouge sera en retraite en mai 2011. Au début des années 1980, ce militant syndicaliste rencontre le sociologue Michel Pialoux. Ils entament alors un long dialogue sur le travail à la chaîne, l’entraide dans les ateliers et la vie quotidienne des familles ouvrières. Cette discussion, jamais interrompue, forme le cœur d’un livre : Résister à la chaîne. Cet entretien avec Gilles Collas revient sur le parcours de Christian Corouge et la révolte qui l’anime toujours.

Lire la suite...

mercredi 8 décembre 2010

La grande manip’

Une fois de plus la machine à berner les citoyens et à bafouer la démocratie a rempli son office. On peut même dire que le déroulement de la bataille contre la réforme sarkozienne des retraites aura fourni une illustration exemplaire de la façon dont, dans une ploutocratie à façade démocratique, comme la France, on s’y prend pour contourner la résistance du peuple. Le mécanisme de la manipulation est relativement facile à décrire.

Lire la suite...