Les États-Unis ont inventé les « cult-books », des livres-cultes. Des livres qui suscitent une passion si frénétique qu'ils deviennent, quasi souterrainement, d'énormes succès alors que rien ne semblait les y destiner. Ce sont des best-sellers paradoxaux, des livres tordus et bruissants qui, au mieux, auraient dû connaître la brève estime des critiques et les bacs des soldeurs. Extrêmement réconfortant.