Il y a des écrivains que leur succès même condamne. Parce qu’ils ont une fois contribué à écrire la légende de leur siècle, on se sent délicieusement autorisé à les méconnaître.