Inlassable militant anti-fasciste, Camillo Berneri (1897-1937) montre dans ce texte comment, lorsqu'il est question pour l'Italie d'entrer en guerre contre la Turquie pour conquérir la Libye ou en 1915 pour participer à la Grande Guerre, le voile de la démocratie libérale se déchire. Les coups de forces répétés du pouvoir exécutif et la mise en place d'une dictature de fait soi-disant justifiée par les circonstances ont fait le lit du fascisme à venir.