Au parloir de la maison centrale de Lannemezan, en compagnie d’un écrivain, prix Goncourt des années 1970, on parlait de tout et de rien. En fin d’entretien, on a même devisé sur l’emploi de la langue française…