éditions Agone

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 20 octobre 2011

Concentration capitalistique dans l'édition : la méthode Actes Sud

Des plus grands patrons d'édition aux plus petits, des contempteurs du capitalisme aux auteur-e-s les plus savant-e-s, tous et toutes sont d'accord : c'est la concentration éditoriale qui met en danger l'édition de livres de qualités. Heureusement, disent-ils, on peut encore compter sur un quarteron d'éditeurs indépendants pour résister à cette logique galopante. La taille atteinte par les plus grands groupes affole les moins grands. Mais de pareilles réussites ne sont-elles pas préparées par les opérations financières de ceux qui réalisent à leur niveau la même logique de croissance par acquisition qui prépare la suivante ?

Lire la suite...

jeudi 22 septembre 2011

Fourniture en gros et mi-gros de la concentration éditoriale

Les périodiques se font périodiquement les échos des cris d'orfraie du landerneau éditorial sur les dangers de la concentration éditoriale. Le bruit est sorti des pages spécialisées avec le rachat par Lagardère de Vivendi Universal Publishing, finalement cédé au fond d'investissement Wendel sous le nom d'Editis. Par la suite, plus discrètement, avant d'être revendu à la multinationale espagnole Planeta, Editis a gonflé de onze éditeurs. Depuis la même période, plus discrètement encore, ce sont douze maisons que la holding Actes Sud Participation a plus ou moins intégré complètement. Pourquoi s'étonner de pareilles réussites ? Préparées par les opérations de fusion et concentration qui les ont précédées, où éditeurs et auteurs y jouent leurs partitions.

Lire la suite...

mardi 4 janvier 2011

Rosa Luxemburg : l'intégrité d'une œuvre

Le collectif d'édition Smolny et les éditions Agone ont entrepris la publication de l'œuvre complète de Rosa Luxemburg. Édition aussi « complète » que ce qu'il sera effectivement possible de réunir au cours de l'avancement des travaux, menés en concertation avec l'équipe des éditions Verso préparant la version anglaise.

Lire la suite...

vendredi 3 septembre 2010

Lettre ouverte à celles et ceux qui ont échappé au psychodrame de la parution du livre de Loïc Wacquant “Punir les pauvres”

Retour sur un cas édifiant de psychopathia academica – qui n’empêche pas les carrières universitaires internationales

Depuis cinq ans que cette affaire était réglée, les éditions Agone en faisaient aussi peu que possible la publicité. Une attitude assez peu partagée par Loïc Wacquant, qui ne tient pour rien le fait que, le 20 juin 2005, le tribunal de grande instance de Marseille a rendu sa décision définitive : « Déboutons M. Loïc Wacquant de ses demandes ; condamnons M. Loïc Wacquant aux dépens ; le condamnons à payer aux éditions Agone la somme de 2 000 euros. » En réaction aux contrevérités distillées par Loïc Wacquant, nous donnons ici quelques éléments du dossier.

Lire la suite...

samedi 7 novembre 2009

Maximiser notre puissance d'agir et de penser

À propos de Jérôme Vidal et de la politique éditoriale d'Amsterdam.

On est habitués à lire la saine critique des « grands corrupteurs des mœurs du siècle », qui sont désormais rangés dans le genre « intellectuel médiatique ». Et on comprend l’acharnement et le nombre de candidats à l’hallali : la capacité de nuisance des quelques-uns qui, laudateurs ou contempteurs de l’ordre social dominant, meublent l’agenda politico-médiatique et tapissent le calendrier médiatico-commercial.

Lire la suite...

lundi 19 octobre 2009

L’écrivain maudit Philippe Sollers accepte l’aumone des mécènes de la BnF

Cursus honorum sollersien (1957-2009)

La Bibliothèque nationale de France s’était déjà équipée en mécènes, réunis en un « cercle », qui vient de se doter d’un prix.

Lire la suite...

mercredi 7 octobre 2009

La mule du baron à la découverte du marché de la consommation contestataire

La critique radicale des médias fait désormais salutairement partie du paysage intellectuel. Le flot de propagande que déversent radios, télévisions, mensuels, hebdos et quotidiens de la presse écrite n’est pas endigué – comment pourrait-il l’être sans s’attaquer directement à l’origine de cette marée ? – mais au moins la mousse est-elle parfois soufflée.

Lire la suite...

vendredi 25 septembre 2009

Les misères de l’édition indépendante racontées par Éric Vigne

La question est ardue : qu’est-ce qu’un éditeur « indépendant » ? On ne remerciera jamais assez M. Éric Vigne et surtout ceux qui l’on invité de nous avoir offert l’occasion de découvrir combien l’affaire était à ce point (et à dessein) embrouillée.

Lire la suite...

mardi 22 septembre 2009

Les livres sont trop chers !

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, George Orwell se trouvait dans un piquet de surveillance contre les incendies en compagnie d’ouvriers et d’un ami, rédacteur en chef d’un journal. Ils en vinrent à parler de la presse qu’ils lisaient et appréciaient.

Lire la suite...

dimanche 20 septembre 2009

Les mots « critique littéraire » appellent le mot « complaisance » aussi sûrement que le veau appelle la sauce marengo

« Aucun journal dépendant des publicités que font passer les éditeurs ne prendra le risque d’en être privé, et si les plus intelligents parmi les éditeurs comprennent sans doute que les choses n’iraient pas plus mal pour eux si la critique de complaisance était abolie, ils ne peuvent la supprimer, pour une raison identique à celle qui empêche les nations de désarmer – parce que personne ne veut être le premier à commencer. La critique de complaisance a encore de nombreux, très nombreux beaux jours devant elle. » (George Orwell, 1936)

Lire la suite...

- page 2 de 3 -