éditions Agone

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 7 novembre 2018

Le président Jair Bolsonaro contre le pédagogue Paulo Freire

Le candidat d’extrême droite Jair Bolsonaro vient d’être élu au Brésil. Il a annoncé son objectif éducatif : extirper des écoles la philosophie de Paulo Freire, un symbole insupportable aux régimes autoritaires.

Lire la suite...

jeudi 1 novembre 2018

Ascenseur en panne

En ce lundi 3 septembre 2018, les radios et les télés, comme il est de règle dans un monde de l’information dont l’actualité quotidienne est dictée par l’agenda institutionnel, ne bruissaient que des échos de la rentrée scolaire, reproduisant invariablement les mêmes « éléments de langage » au sujet du dédoublement des classes élémentaires et autres géniales innovations…

Lire la suite...

jeudi 25 octobre 2018

Ce qui se joue autour des débats sur l'enseignement de l'histoire

Entre pas de course et rouleau compresseur, le ministère « en marche » poursuit son travail de destruction en s’attaquant désormais au lycée. Alors qu’il faut en moyenne deux ans pour réécrire des programmes scolaires, c’est en trois mois que les prochains auront été réécrits…

Lire la suite...

vendredi 12 octobre 2018

Histoire au lycée : opacité, régression et ennui profond au programme

Le Conseil supérieur des programmes a élaboré sans concertation de nouveaux programmes à l'attention des professeurs et des lycéens. Ils s'appuient sur une vision rétrograde de l'histoire sans intégrer celle de l'immigration ni celle des femmes…

Lire la suite...

dimanche 5 avril 2015

Homo vitiosus

M. Bergeret, aussi bon voire meilleur connaisseur de la réalité sociale que bien d’autres, comme je lui demandais ce qu’il pensait de ces récents sondages selon lesquels la majorité des Français estimeraient que les enfants d’aujourd’hui sont abominablement mal élevés, m’a tout d’abord fait remarquer que ce genre de constat appartient depuis longtemps à la forêt de marronniers où les journalistes et leurs amis sondeurs, penseurs au jour le jour, aiment à venir faire leur cueillette quotidienne de poncifs et d’idées toutes faites.

Lire la suite...

jeudi 3 novembre 2011

Feuille de vigne

Quand, dans les années 1960, la sociologie de l’éducation et de la culture a commencé à mettre en évidence le fait, jusque-là méconnu, que le système scolaire et universitaire apportait une contribution décisive à la reproduction des rapports sociaux de domination, la plupart des enseignants poussèrent les hauts cris en refusant d’admettre que la sélection qu’ils croyaient opérer en toute neutralité et égalité républicaines était étroitement surdéterminée par l’origine sociale des candidats et de leurs juges. On alla même jusqu’à soupçonner les sociologues critiques de vouloir gauchistement mettre le feu à la Sorbonne et dynamiter les grandes écoles.

Lire la suite...

vendredi 17 avril 2009

Pour un anticapitalisme radical et conséquent

A l'occasion de la parution du livre d'Alain Accardo, Le Petit-Bourgeois gentilhomme, Sur les Prétentions hégémoniques des classes moyennes (édition revue et actualisée), nous mettons en ligne un extrait de la Préface adressé à la gauche anti-capitaliste. On peut lire également sur ce blog les chroniques de l'auteur paraissant notamment dans La Décroissance.

PetitBourgeois.jpg

Lire la suite...

mardi 31 mars 2009

Mythologie scolaire

La problématique centrée sur l’insuffisance de moyens a le défaut de ne pas toucher au mythe fondateur de l’«Ecole républicaine», c’est-à-dire à la croyance illusoire à l’égalité des chances de tous les enfants en matière scolaire (...) La division de la société en classes très inégalement pourvues des diverses variétés de capitaux a des conséquences dans tous les domaines de la pratique sans exception, de la naissance des individus à leur mort, et donc aussi, inévitablement, sur le plan de leur formation scolaire. Les causes fondamentales de l’échec scolaire massif doivent être cherchées dans ces inégalités des héritages en capital économique et financier, et même davantage encore, s’agissant de l’école, des héritages en capital culturel, que les enfants et leurs familles peuvent investir dans une formation scolaire effectuée sur le mode de la course d’obstacles et de la compétition à outrance.

Lire la suite...