éditions Agone

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 25 mars 2019

Pour une éducation au politique par l'École

« L'abstention, premier parti des 18-25 ans », tirait Le Monde en mars 2017. Une abstention qui aurait atteint un niveau historique chez les jeunes aux dernières législatives. Et pour Le Figaro d'avril 2017, « une nouvelle fois, les jeunes plébiscitent les extrêmes » – les 18/34 ans auraient voté à voire 30 % pour Jean-Luc Mélenchon et 25,7 % pour Marine Le Pen. Le vote Front national serait « celui qui rassemble le plus les jeunes » en 2017, et on se souvient qu'en 2015 un sondage donnait un votre massif des 18-30 ans pour le parti des Le Pen.

Lire la suite...

vendredi 22 février 2019

La nostalgie d’une école de la ségrégation sociale

D'une rentrée à l'autre, le débat sur l’éducation est de plus en plus enkysté par les appels au retour à l’ordre moral, à l’autorité et à l’« identité nationale ». Mesures simplistes (port de l’uniforme ou salut au drapeau) et offensives idéologiques (sur le « roman national » ou contre l’enseignement des questions de genre) sont relayées dans les magazines ou des pamphlets hargneux livrant à la vindicte populaire les prétendus « pédagogistes ».

Lire la suite...

vendredi 8 février 2019

Pourquoi les programmes d’histoire déchaînent-ils tant de passions ?

Il est rare que la publication d’un nouveau programme d’histoire, même lorsqu’il ne s’agit que de menus changements, ne suscite pas une controverse, désormais largement relayée par les médias. L’histoire passionne, dit-on. Et sans doute devrait-on s’en réjouir, nous qui l’écrivons et l’enseignons…

Lire la suite...

vendredi 18 janvier 2019

Vous enseignez quoi exactement ?

Tout le monde a pu le remarquer : chaque fois que des lycéens et des étudiants se mobilisent pour mener un combat que leurs aînés n’ont pas eu l’idée ou le courage de commencer, ils trouvent à leurs côtés, dans leurs établissements scolaires et universitaires, un certain nombre d’enseignants qui leur apportent un concours enthousiaste. Mais ils trouvent aussi, en face d’eux, un nombre non négligeable d’enseignants qui ne tardent pas à entonner, avec un vibrato dramatique dans la voix, le refrain préféré des briseurs de grève et des forceurs de blocus : « Il faut finir les programmes ! Il faut passer les examens ! »

Lire la suite...

vendredi 11 janvier 2019

Mythologie scolaire

On sait bien que l'ascenseur social par l’école a toujours été bien grippé. Néanmoins, jusqu’en 2017, toute réforme scolaire affirmait au moins garder pour horizon la démocratisation. Ce n’est désormais plus le cas avec la nouvelle réforme du lycée qui, couplée à l’inepte « Parcoursup », assume d’en revenir au bon vieux temps du tri social : aux classes populaires l’orientation professionnelle précoce, aux élites les meilleures écoles et universités. Jamais les principes fondateurs d’une école publique n’ont été si menacés que depuis que la main invisible du marché dispose de son rond de serviette sous les lustres de la République.

Lire la suite...

mercredi 7 novembre 2018

Le président Jair Bolsonaro contre le pédagogue Paulo Freire

Le candidat d’extrême droite Jair Bolsonaro vient d’être élu au Brésil. Il a annoncé son objectif éducatif : extirper des écoles la philosophie de Paulo Freire, un symbole insupportable aux régimes autoritaires.

Lire la suite...

jeudi 1 novembre 2018

Ascenseur en panne

En ce lundi 3 septembre 2018, les radios et les télés, comme il est de règle dans un monde de l’information dont l’actualité quotidienne est dictée par l’agenda institutionnel, ne bruissaient que des échos de la rentrée scolaire, reproduisant invariablement les mêmes « éléments de langage » au sujet du dédoublement des classes élémentaires et autres géniales innovations…

Lire la suite...

jeudi 25 octobre 2018

Ce qui se joue autour des débats sur l'enseignement de l'histoire

Entre pas de course et rouleau compresseur, le ministère « en marche » poursuit son travail de destruction en s’attaquant désormais au lycée. Alors qu’il faut en moyenne deux ans pour réécrire des programmes scolaires, c’est en trois mois que les prochains auront été réécrits…

Lire la suite...

vendredi 12 octobre 2018

Histoire au lycée : opacité, régression et ennui profond au programme

Le Conseil supérieur des programmes a élaboré sans concertation de nouveaux programmes à l'attention des professeurs et des lycéens. Ils s'appuient sur une vision rétrograde de l'histoire sans intégrer celle de l'immigration ni celle des femmes…

Lire la suite...

dimanche 5 avril 2015

Homo vitiosus

M. Bergeret, aussi bon voire meilleur connaisseur de la réalité sociale que bien d’autres, comme je lui demandais ce qu’il pensait de ces récents sondages selon lesquels la majorité des Français estimeraient que les enfants d’aujourd’hui sont abominablement mal élevés, m’a tout d’abord fait remarquer que ce genre de constat appartient depuis longtemps à la forêt de marronniers où les journalistes et leurs amis sondeurs, penseurs au jour le jour, aiment à venir faire leur cueillette quotidienne de poncifs et d’idées toutes faites.

Lire la suite...

- page 1 de 2