C'est en 2012 qu'Amazon aurait, première mondiale, participé à une manifestation littéraire. Naturellement, la firme choisit la capitale historique de la littérature. Chaque année depuis, le stand du leader planétaire de la vente en ligne s'étend un peu plus au milieu du Salon du livre de Paris. Sans doute pour rassurer les inquiets, Antoine Gallimard déclarait : « Notre partenaire n’est ni Apple ni Google, mais Amazon. » Est-ce vraiment rassurant ? Fondateur de la librairie Ombres blanches à Toulouse, Christian Thorel rappelle les enjeux à Vincent Montagne, président du Syndicat national de l’édition et du troisième plus grand groupe éditorial français, Média-Participations.