éditions Agone

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 8 septembre 2018

La trahison des clercs arrivés au pouvoir avec les socialistes

Une faible poussée et une forte résistance : des partis de gauche en touche, des syndicats en retraite, des patrons dont dépendent les espoirs socialistes en matière d’investissement et de création d’emplois ; cette gravure d’époque (nous sommes en 1983) annonce bien le risque de la solitude pour un gouvernement de gauche tenté par une « rupture » avec le passé…

Lire la suite...

jeudi 6 septembre 2018

Pour que la gauche essaye à nouveau

On est tenté de dire de la vieille gauche ce que Douglas MacArthur disait des vieux généraux : elle n'est pas morte, elle s'est juste évanouie. Longtemps, elle a voulu le pouvoir en même temps qu'elle l'a fui de crainte d'être déçue par lui…

Lire la suite...

mardi 4 septembre 2018

Sur les lois dites « mémorielles ». L’enjeu des mots et la pensée unique de l’histoire

J'ai écrit cette Histoire populaire de la France pour mettre à la disposition du plus grand nombre une réflexion globale sur le rôle que les classes populaires ont joué dans les bouleversements qu’a connus la société française depuis l’invention de l’État royal à l’époque de Jeanne d'Arc. Ma démarche est marquée par le souci de lutter contre l’enfermement académique qui caractérise le milieu universitaire, sans pour autant cautionner les logiques mémorielles qui envahissent aujourd’hui l'espace public. Ce combat contre le pouvoir mémoriel s’inscrit dans le droit fil de la perspective que j’avais esquissée dans mon blog, en 2011-2012.

Lire la suite...

lundi 3 septembre 2018

Tuer l'esclave en nous

Il y a des auteurs parfaitement célèbres et respectés, et que cette célébrité assassine aussi sûrement que l'obscurité. Quand on dit, ou presque, que le monde de Kafka est effectivement, miracle, kafkaïen, ce n'est pas qu'idiot, c'est stérilisant. Parce que Kafka ne sera plus lu que selon une symbolique laborieuse : on a décidé de lui « faire dire » quelque chose là où, simplement, il dit tout court. Tchekhov souffre également de ces résumés meurtriers…

Lire la suite...

samedi 1 septembre 2018

On dit bien que la justice est aveugle

À première vue, dans l'exercice de son monopole de la violence, l'État ne tolère aucune concurrence, en particulier quand la violence met en danger l'ordre qu'il incarne. On a dans l'idée qu'alors il ne fait aucune différence dans la répression. Une perspective historique, même élémentaire, montre pourtant que la nature politique de l'opposition est déterminante. Selon que l'opposition radicale est de gauche, ou de droite, c'est deux poids, deux mesures...

Lire la suite...

Bibliographie de Jann Marc Rouillan

Livres, articles et entretiens (2000-2018)

Lire la suite...

samedi 9 juin 2018

Marche funèbre

Le macronisme – j’entends par là l’émergence d’un acteur politique et l’ensemble des facteurs plus ou moins contingents qui lui ont permis d’accéder à la tête de l’Etat – bien loin d’être le phénomène original et porteur d’avenir que veulent y voir ses partisans, n’est, somme toute, que l’aboutissement d’un long processus qui était déjà en germe dans l’effondrement sans gloire de la IVe République.…

Lire la suite...

mercredi 6 juin 2018

Les haines de l’avant-garde intellectuelle parisienne

Il y a huit ans, la tournée à Paris de Noam Chomsky, qui n’était pas venu en France depuis trente ans, fut l'occasion d'un exercice exemplaire de détestation. Trois pages du Monde des livres pour convaincre ses lecteurs qu’ils doivent oublier Noam Chomsky. Portrait d'une haine exemplaire.

Lire la suite...

dimanche 6 mai 2018

Crésus, président

L’animateur d’une émission télévisée a lancé à François Hollande : « On a dit que Macron était le “Président des riches”. Qu’en pensez-vous ? »…

Lire la suite...

dimanche 8 avril 2018

Refus de célébration

— Eh bien, ai-je dit à mon vieux collègue Bergeret, les cheminots sont en train de nous faire une bien belle grève, vous devez être content, non, vous qui déploriez la léthargie sociale… On dirait que le pays est en train de se réveiller et de se mobiliser un peu partout. Une espérance nouvelle semble se lever… On croirait assister à une réédition de Mai 68.

Lire la suite...

- page 3 de 24 -