éditions Agone

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 29 janvier 2019

Rond-point et point à la ligne

Il n’aura fallu qu’un demi-siècle pour édifier les Français sur la vérité de l’« alternance républicaine » et sur son inaptitude à faire passer dans les faits la devise de la République. Inévitablement une nouvelle option devait à la longue se faire jour : « Ni droite, ni gauche. ». Ce fut Macron, et ses néo-rodomontades érigées en doctrine.

Lire la suite...

lundi 28 janvier 2019

Tout est possible, même les assemblées d’autogestion au milieu des carrefours

« Le mouvement des “gilets jaunes” n’est pas une classe mais un mouvement hétéroclite, une nébuleuse où des politisés de toutes les couleurs se mêlent à celles et à ceux qui ont banni la politique de leurs préoccupations. Le caractère global de la colère empêche les traditionnels tribuns du peuple de récupérer et de manipuler le troupeau. Car ici, il n’y a pas, comme d’habitude, un troupeau qui bêle en suivant son boucher. Il y a des individus qui réfléchissent sur les conditions de plus en plus précaires de leur existence quotidienne. Il y a une intelligence des êtres et un refus du sort indigne qui leur est fait. La lucidité se cherche à tâtons, frayant sa voie dans les incertitudes. »

Lire la suite...

dimanche 27 janvier 2019

Napoléon Bonaparte

Des dizaines de journalistes et de citoyens ont esquissé ou développé un parallèle entre le candidat Sarkozy et Bonaparte, et de très nombreux commentateurs ont assimilé son action à une résurgence du « bonapartisme ». Pourtant, il est frappant de constater que les références formelles à Bonaparte sont très peu nombreuses dans ses discours électoraux.

Lire la suite...

samedi 26 janvier 2019

Lord Ambler

La littérature populaire, c’est tout et son contraire. Littérature de gare, bouquins pas chers et qu’on échange, ça va du roman-photo à Delly (1875-1949), d’Eugène Sue (1804-57) à la science-fiction et parle essentiellement d’amour et d’action : comme Stendhal, au fond.

Lire la suite...

vendredi 25 janvier 2019

Julian Assange seul face au silence médiatique

Il était une fois un informaticien lanceur d’alerte qui, avec une poignée de cyber-activistes, avait fondé le média d’information Wikileaks, révélant au monde entier des crimes de guerre, des intrigues géopolitiques et des stratégies d’espionnages de grande ampleur. Il était une fois Julian Assange…

Lire la suite...

jeudi 24 janvier 2019

Un savant engagé (2)

Si la vision bourdieusienne des rapports sociaux a suscité tant d’hostilité – du moins dans les diverses fractions et castes de l’establishment –, c’est parce qu’elle est éminemment dérangeante.

Lire la suite...

mercredi 23 janvier 2019

Un savant engagé (1)

Par une sorte de biais médiatique, la croyance s’est installée chez beaucoup que l’entrée délibérée de Pierre Bourdieu dans la lutte politique et sociale datait de décembre 1995 et de sa prise de position retentissante dans le grand mouvement d’opposition des salariés français à la politique du gouvernement Juppé.

Lire la suite...

mardi 22 janvier 2019

Les sans-voix à la porte de l’histoire

Aussi multiples que soient les différences entre la période révolutionnaire de 1789 et celle où les « gilets jaunes » invoquent les cahiers de doléances, une vision commune du monde semble traverser le temps…

Lire la suite...

lundi 21 janvier 2019

Sur le procès et l’exécution de Louis Capet

En décembre 1792, Robespierre s’oppose, devant la Convention, à l’opportunité de faire le procès de Louis XVI. Le 21 janvier 1793, le roi est décapité après un vote majoritaire des députés. Par quels arguments celui qui avait demandé, le 30 mai 1791, l’abolition de la peine de mort à la Constituante invoque-t-il désormais celle du roi ? Pourquoi Robespierre s'écarte-t-il des députés qui avaient refusé l’abolition de la peine de mort lorsque ces « premiers principes de la raison » étaient réclamés « en faveur de tant de malheureux dont les délits sont moins les leurs que ceux du gouvernement » ?

Lire la suite...

dimanche 20 janvier 2019

Les rois de France

Invoqués comme collectif ou à travers certaines de ses plus fortes personnalités, les rois de France constituent pour le candidat aux présidentielles un référent historique suffisamment courant et stéréotypé pour être utilisé sans trop de danger.

Lire la suite...

- page 3 de 31 -