éditions Agone

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 2 mars 2012

Livres, articles et entretiens (2000-2012)

Bibliographie de Jann-Marc Rouillan

Lire la suite...

jeudi 23 février 2012

Pourquoi les éditions Agone publient Jean-Marc Rouillan

Les éditions Agone ne font pas paraître les livres de Jean-Marc Rouillan en défense de ses prises de positions politiques passées mais « pour leur importance dans un débat public digne de ce nom ». Depuis le 19 mai 2011, après 23 ans de prison, Jean-Marc Rouillan est soumis au régime de liberté sous surveillance électronique. Une mesure assortie d'une interdiction arbitraire, même dans sa situation : celle de s’exprimer en public et dans les médias. C’est dans ces conditions que le troisième tome de De mémoire, consacré à sa participation aux Groupes d’actions révolutionnaires internationaliste (Gari), à Toulouse, est sorti au mois d’octobre 2011.

Lire la suite...

jeudi 26 janvier 2012

De l’intérêt de lire Jünger et ses aficionados

Dans la patrie des droits de l'homme, l'Église littéraire est bien plus généreuse que son équivalente catholique : elle n'offre pas seulement l'asile politique aux fascistes qui peuvent faire valoir une œuvre de papier ; elle leur ouvre leur Panthéon des Lettres. La réception française d'Ernst Jünger est à cet égard édifiante, sur laquelle revient le germaniste Michel Vanoosthuyse.

Lire la suite...

vendredi 2 décembre 2011

En ce qui concerne le patriotisme

Au début du XXe siècle, l’écrivain Mark Twain, gloire littéraire américaine, utilise sa position pour critiquer l’entrée de son pays dans la Grande Famille des Nations, qui a marchandé sa « place au dernier rang de l’auguste compagnie » à grands coups de politique expansionniste.

Lire la suite...

lundi 14 novembre 2011

L’homme aux fadaises de marbre canonisé : Ernst Jünger en Pléiade

Représentons-nous la chose : un écrivain allemand dont les récits se vendent comme des petits pains sous le nazisme et sont lus dans les écoles, parce qu’ils forment aux vertus viriles dont on fait les vrais soldats, défile en été 1940 rue de Rivoli à la tête de sa compagnie, casqué, botté et fier : le vainqueur ; dans le même temps exactement, ses compatriotes, Heinrich Mann, Alfred Döblin, Anna Seghers, Franz Werfel, Lion Feuchtwanger, Walter Benjamin, sans compter tous les autres, tentent de s’extirper dans les pires conditions et parfois en vain de la nasse que ledit écrivain a contribué, modestement, mais avec alacrité, à refermer sur eux : les vaincus.

Lire la suite...

jeudi 20 octobre 2011

Concentration capitalistique dans l'édition : la méthode Actes Sud

Des plus grands patrons d'édition aux plus petits, des contempteurs du capitalisme aux auteur-e-s les plus savant-e-s, tous et toutes sont d'accord : c'est la concentration éditoriale qui met en danger l'édition de livres de qualités. Heureusement, disent-ils, on peut encore compter sur un quarteron d'éditeurs indépendants pour résister à cette logique galopante. La taille atteinte par les plus grands groupes affole les moins grands. Mais de pareilles réussites ne sont-elles pas préparées par les opérations financières de ceux qui réalisent à leur niveau la même logique de croissance par acquisition qui prépare la suivante ?

Lire la suite...

lundi 10 octobre 2011

La Société des Voleurs sceptrés & autres propos anti-impérialistes

Au début du XXe siècle, l’écrivain Mark Twain, au faîte de sa gloire littéraire, est l’un des porte-paroles de Ligue anti-impérialiste de Nouvelle-Angleterre.

Lire la suite...

lundi 26 septembre 2011

Honteuse persécution d’un garçon

En remplaçant « Chinois » par « Rom », ce texte écrit voilà près d’un siècle et demi sur la côte ouest américaine par le journaliste Mark Twain croise notre désespérante actualité française.

Lire la suite...

jeudi 22 septembre 2011

Fourniture en gros et mi-gros de la concentration éditoriale

Les périodiques se font périodiquement les échos des cris d'orfraie du landerneau éditorial sur les dangers de la concentration éditoriale. Le bruit est sorti des pages spécialisées avec le rachat par Lagardère de Vivendi Universal Publishing, finalement cédé au fond d'investissement Wendel sous le nom d'Editis. Par la suite, plus discrètement, avant d'être revendu à la multinationale espagnole Planeta, Editis a gonflé de onze éditeurs. Depuis la même période, plus discrètement encore, ce sont douze maisons que la holding Actes Sud Participation a plus ou moins intégré complètement. Pourquoi s'étonner de pareilles réussites ? Préparées par les opérations de fusion et concentration qui les ont précédées, où éditeurs et auteurs y jouent leurs partitions.

Lire la suite...

mardi 13 septembre 2011

Sur la « détresse lamentable des honnêtes gens face aux gens culottés »

Entretien avec Jacques Bouveresse

À l’occasion de l’édition espagnole de son dernier livre sur Karl Kraus, Satire et prophétie, Jacques Bouveresse revient sur quelques thèmes – où les médias tiennent forcément le rôle titre.

Lire la suite...

- page 2 de 9 -