éditions Agone

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Révolution sociale ou barbarie

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 21 août 2019

L'inquisition fasciste

Le militant et intellectuel anarchiste Camillo Berneri a exploré la terreur fasciste en menant un rigoureux travail de collecte d'informations. Dans ce texte – initialement publié en 1933 et extrait du recueil Contre le fascisme paru le 21 août –,  il donne la parole aux faits de violence du régime de Mussolini et dénonce la monstruosité de l'inquisition fasciste.

Lire la suite...

mercredi 24 juillet 2019

Les crimes fascistes (Florence, 3 octobre 1925)

De la Grande Guerre à la Guerre d'Espagne, Camillo Berneri (1897–1937) a lutté contre le fascisme par la plume et par l'action. Cet intellectuel et militant anarchiste italien est l'un des premiers à mener une réflexion de fond sur ce phénomène politique nouveau. Face à une presse internationale complaisante, il mène l'indispensable travail de recueil et de publication des informations qui dévoilent ce régime de terreur. Extrait du recueil Contre le fascisme (à paraître le 21 août prochain), ce texte fait connaître les massacres de Florence d'octobre 1925.

Lire la suite...

lundi 3 juin 2019

« Tout le pouvoir aux soviets ! » La tactique bolchévique

Battant en brèche les images d’Épinal sur les conseils ouvriers, l'ouvrage d'Oskar Anweiler revient sur cet élément fondamental de la révolution russe. Autant récit chronologique qu'étude analytique, ce livre a ouvert la voie à tout un courant de recherches sur les mécanismes sociaux et institutionnels de la révolution russe. Surtout, alors que le capitalisme dévore jusqu’à la possibilité d’imaginer son renversement, il mène une vraie réflexion politique sur le destin des soviets et reste à ce titre une source d’enseignements pour celles et ceux qui n’ont pas renoncé à l’idée d’un pouvoir populaire.

Lire la suite...

mercredi 1 mai 2019

Qu'est-ce qu'une révolution ? Il y a 45 ans, le Portugal se couvrait d'œillets

La publication du livre de Raquel Varela, Un peuple en révolution. Portugal, 1974-1975, est l'occasion de revenir sur une curieuse conception de la révolution qui s'est imposée au point de devenir dominante depuis plusieurs années…
  

Lire la suite...

mardi 26 février 2019

Crise du logement et occupation des quartiers pendant la révolution des Œillets

Habiter un logement décent est un besoin et un droit élémentaire. Après la révolution des œillets, cette exigence fut le départ de revendications politiques plus générales. En mai 1975, à Lisbonne et à Porto, en réponse à la spéculation immobilière, des manifestations rassemblent des milliers de personnes, qui lancent un mouvement d'occupation de logements et la constitution de commissions de quartier. Généralisées à tout le pays, ces revendications remettent en cause les choix du gouvernement en matière de propriété, et bientôt l'État lui-même.

Lire la suite...

vendredi 1 février 2019

La (mémoire de la) Commune de Paris n’est pas morte !

On raconte qu’au 73e jour de la révolution d’Octobre Lénine dansa dans la neige en hommage à la Commune de Paris, dont ils venaient de dépasser la durée d’un jour… C’est en tout cas dans un authentique drapeau de 1871 qu’il repose. Pour le centenaire, la République populaire de Chine fit imprimer de nombreux timbres commémoratifs. Des graffiti de Mai 68 évoquaient 1871. Et Nuit debout rebaptisa la place République où elle s’installa durant des mois « place de la Commune ».

Lire la suite...

mercredi 30 janvier 2019

Pour une histoire populaire de la Révolution portugaise

Le 25 avril 1974, ce qui devait n’être qu’un putsch militaire permettant de renverser la plus vieille dictature d’Europe se transforma presque immédiatement en une révolution démocratique et sociale, qui dura plus d’un an et demi, jusqu’au coup d’arrêt du 25 novembre 1975. Rendue possible par les luttes de libération nationale dans les colonies portugaises (Angola, Mozambique, Guinée-Bissau), l’insurrection dirigée par les « capitaines d’avril » ouvra ainsi une période de forte instabilité politique et de luttes sociales intenses, donnant naissance à des commissions auto-organisées dans les quartiers, les entreprises et l’armée.

Lire la suite...

mardi 4 janvier 2011

Rosa Luxemburg : l'intégrité d'une œuvre

Le collectif d'édition Smolny et les éditions Agone ont entrepris la publication de l'œuvre complète de Rosa Luxemburg. Édition aussi « complète » que ce qu'il sera effectivement possible de réunir au cours de l'avancement des travaux, menés en concertation avec l'équipe des éditions Verso préparant la version anglaise.

Lire la suite...

page 2 de 2 -