éditions Agone

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Pour suivre JMarc Rouillan

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 8 novembre 2010

Vient de paraître : « Infinitif présent » – de Jean-Marc Rouillan, seuls ses livres sortent de prison

Alors que son nouveau livre, Infinitif présent, paraît aux éditions La Différence, Jean-Marc Rouillan vient de « fêter », au centre de détention de Muret, « deux années d’emprisonnement pour des mots ». Ses écrits sortent de prison, mais l’auteur y reste, tissant dans ce livre son quotidien carcéral avec les souvenirs du « dernier été de liberté, de vraie liberté, de liberté insurgée ».

Lire la suite...

jeudi 30 septembre 2010

Happy birthday !

Ce samedi 2 octobre, Jean-Marc Rouillan fête le deuxième anniversaire de sa réincarcération. Deux années de prison pour quelques mots.

Deux années d’emprisonnement pour une phrase dans une interview. Qui n’annonce aucune dévastation apocalyptique. Même pas sulfureuse. Une phrase que la Cour d’appel a qualifiée d’« ambiguë ».

Lire la suite...

lundi 16 août 2010

Une identité anationale

Au parloir de la maison centrale de Lannemezan, en compagnie d’un écrivain, prix Goncourt des années 1970, on parlait de tout et de rien. En fin d’entretien, on a même devisé sur l’emploi de la langue française…

Lire la suite...

mercredi 17 février 2010

L’autre Johnny

C’est le premier jour où il fait vraiment froid. Un matin de décembre. Sous mes fenêtres, la brume glacée envahit la cour et je me dis qu’ils en interdiront l’accès. Les jours de brouillard, les promenades ne sont pas ouvertes et nous restons confinés dans les bâtiments.

Lire la suite...

lundi 8 février 2010

Portrait de l’administration pénitentiaire en agent littéraire

La juridiction d’exception qui dispose de Jean-Marc Rouillan l’est-elle vraiment ? Ce « détenu particulièrement surveillé » l’est-il à ce point ? Les administrations pénitentiaires et juridiques qui décident de sa vie et de sa mort ont-elles remarqué qu’après sa semi-libération l’auteur a cessé la livraison de ses chroniques au mensuel CQFD ?

Lire la suite...

mercredi 20 janvier 2010

Notre devoir de résistance

Au moment où Jean-Marc Rouillan fait paraître un livre consacré à « la maladie et la mort en prison » annonçant en quatrième de couverture que, « longtemps témoin des ravages de la maladie en milieu carcéral, l’auteur témoigne désormais d’une expérience plus directe encore : la sienne », ce texte daté d’un ou deux lustres nous a semblé d’une certaine actualité.

Lire la suite...

mercredi 30 décembre 2009

La « torture blanche »

État des lieux dans les prisons de France en ce début de troisième millénaire

Appuyé sur une enquête interne à la prison, ce texte répond à la visite du quartier d’isolement (QI) de Fresnes par une délégation parlementaire dans le cadre de la commission d’enquête sénatoriale de mars 2000. Une commission d’enquête qui conclut notamment : « La délégation s’est ensuite rendue dans le quartier d’isolement qui accueillait dix détenus : sept à leur demande, un à la demande du magistrat et deux à la demande de l’administration pénitentiaire. Il s’agit principalement de détenus responsables d’agressions sexuelles, c’est-à-dire, en jargon pénitentiaire, de “pointeurs”. »

Lire la suite...

mercredi 25 novembre 2009

Retour sur les conditions de rupture d’une semi-liberté

Alors que le tribunal d’application des peines a refusé à Jean-Marc Rouillan sa demande de libération pour raison médicale (26 octobre 2009) et qu'il reste à ce jour sans soins, il nous a semblé utile de revenir sur l’historique du traitement dont il a fait l’objet.

Lire la suite...

mardi 29 septembre 2009

Médecine pénitentiaire

Six mois après son retour en prison à temps plein, en octobre 2008, Jean-Marc Rouillan a appris qu'il souffre d'une grave maladie évolutive. Alors qu'une nouvelle crise douloureuse le frappe actuellement derrière les murs des Baumettes, personne n'est disposé à lui donner un traitement adapté... en attendant une libération pour raison médicale. L'ancien militant d'Action Directe s'interroge dans ce qu'il serait permis d'appeler le « couloir de la mort lente ».

Lire l'article sur Le Post

mercredi 8 juillet 2009

Une interview qui coûte cher à un ancien terroriste…

Le texte qui suit a été extrait par Rafaëlle Gandini-Miletto d’un article de Martine Herzog-Evans, professeur à l’Université de Reims paru dans la revue Recueil Dalloz (2009, p. 1388-1393) ; reproduit avec l’aimable autorisation des éditions Dalloz – texte intégral sur www.dalloz.fr.

Lire la suite...

- page 2 de 4 -