éditions Agone

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Pour suivre JMarc Rouillan

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 6 octobre 2018

Quand France culture monte un tribunal d'exception

Mercredi 12 septembre, alors que paraît Dix ans d'Action directe, France culture poste sur son site un montage d'archives assemblé à la va-vite sous le titre « Action directe, la politique et le terrorisme islamique selon Jean-Marc Rouillan ».

Lire la suite...

jeudi 20 septembre 2018

Joffrin tel quel

Une valeur sûre. Un journaliste sur lequel on peut toujours compter. Laurent Joffrin ne déçoit jamais. Mais il s’est surpassé à l’occasion de la parution, le 12 septembre dernier dans Libération, d’une double-page sur le livre que Jean-Marc Rouillan consacre à Dix ans d'Action directe.

Lire la suite...

samedi 1 septembre 2018

On dit bien que la justice est aveugle

À première vue, dans l'exercice de son monopole de la violence, l'État ne tolère aucune concurrence, en particulier quand la violence met en danger l'ordre qu'il incarne. On a dans l'idée qu'alors il ne fait aucune différence dans la répression. Une perspective historique, même élémentaire, montre pourtant que la nature politique de l'opposition est déterminante. Selon que l'opposition radicale est de gauche, ou de droite, c'est deux poids, deux mesures...

Lire la suite...

Bibliographie de Jann Marc Rouillan

Livres, articles et entretiens (2000-2018)

Lire la suite...

jeudi 23 février 2012

Pourquoi les éditions Agone publient Jean-Marc Rouillan

Les éditions Agone ne font pas paraître les livres de Jean-Marc Rouillan en défense de ses prises de positions politiques passées mais « pour leur importance dans un débat public digne de ce nom ». Depuis le 19 mai 2011, après 23 ans de prison, Jean-Marc Rouillan est soumis au régime de liberté sous surveillance électronique. Une mesure assortie d'une interdiction arbitraire, même dans sa situation : celle de s’exprimer en public et dans les médias. C’est dans ces conditions que le troisième tome de De mémoire, consacré à sa participation aux Groupes d’actions révolutionnaires internationaliste (Gari), à Toulouse, est sorti au mois d’octobre 2011.

Lire la suite...

lundi 8 novembre 2010

Vient de paraître : « Infinitif présent » – de Jean-Marc Rouillan, seuls ses livres sortent de prison

Alors que son nouveau livre, Infinitif présent, paraît aux éditions La Différence, Jean-Marc Rouillan vient de « fêter », au centre de détention de Muret, « deux années d’emprisonnement pour des mots ». Ses écrits sortent de prison, mais l’auteur y reste, tissant dans ce livre son quotidien carcéral avec les souvenirs du « dernier été de liberté, de vraie liberté, de liberté insurgée ».

Lire la suite...

jeudi 30 septembre 2010

Happy birthday !

Ce samedi 2 octobre, Jean-Marc Rouillan fête le deuxième anniversaire de sa réincarcération. Deux années de prison pour quelques mots.

Deux années d’emprisonnement pour une phrase dans une interview. Qui n’annonce aucune dévastation apocalyptique. Même pas sulfureuse. Une phrase que la Cour d’appel a qualifiée d’« ambiguë ».

Lire la suite...

lundi 16 août 2010

Une identité anationale

Au parloir de la maison centrale de Lannemezan, en compagnie d’un écrivain, prix Goncourt des années 1970, on parlait de tout et de rien. En fin d’entretien, on a même devisé sur l’emploi de la langue française…

Lire la suite...

mercredi 17 février 2010

L’autre Johnny

C’est le premier jour où il fait vraiment froid. Un matin de décembre. Sous mes fenêtres, la brume glacée envahit la cour et je me dis qu’ils en interdiront l’accès. Les jours de brouillard, les promenades ne sont pas ouvertes et nous restons confinés dans les bâtiments.

Lire la suite...

lundi 8 février 2010

Portrait de l’administration pénitentiaire en agent littéraire

La juridiction d’exception qui dispose de Jean-Marc Rouillan l’est-elle vraiment ? Ce « détenu particulièrement surveillé » l’est-il à ce point ? Les administrations pénitentiaires et juridiques qui décident de sa vie et de sa mort ont-elles remarqué qu’après sa semi-libération l’auteur a cessé la livraison de ses chroniques au mensuel CQFD ?

Lire la suite...

- page 1 de 3